fr +84 (0)24 37 48 08 41 / +84 (0)9 88 72 43 68 [email protected] RAPPEL gratuit
+84 (0)24 37 48 08 41 / +84 (0)9 88 72 43 68 [email protected] RAPPEL gratuit
fr

10 plats à ne pas rater au Vietnam

Comme toute gastronomie dans le monde, la cuisine vietnamienne est une culture qui tire le meilleur parti de son milieu naturel. La riziculture aquatique s’est interprétée dans une cuisine ayant pour base du riz avec toute une gamme de produits variés.

Bún chả

Le bún chả est un plat originaire du nord du Vietnam et plus précisément de Hanoi. les ingrédients de bun cha  sont similaires à bien d’autres plats populaires et même faciles à trouver au marché. Simplement avec des « bún » ou vermicelles de riz, de la viande grillée du ventre de porc, des ingrédients disponibles chez soi comme échalote, ail, piment. Juste à y ajouter des herbes aromatiques et quelques fines tranches de carotte et papaye verte dans un bol de sauce de poisson appelé  « nuoc mam » aigre-douce.

2. Pho

Le phở est le plat national vietnamien par lequel débute toute journée et qui peut se consommer à tout moment de la journée. La base est faite d’un bouillon de bœuf avec du jarret et des os à moelle, cuit pendant des jours si possible, avec de l’anis étoilé, des bâtonnets de cannelle, du gingembre et de l’oignon grillés, de la cardamome brune et parfois des clous de girofle. On y ajoute des nouilles de riz, de la viande de bœuf coupée en fines tranches : plat de côtes, macreuse, poitrine, flanchet, rumsteak cru, en fine tranches, qui cuiront dans le bouillon, avec des boulettes de bœuf et parfois des tripes. On assaisonne le phở à la dernière minute de jus de citron ou de lime, de feuilles de basilic thaï, de coriandre, de ciboulette asiatique et de coriandre longue. Un bol d’oignons au vinaigre est laissé à disposition pour accompagner le phở.

Au Viêt Nam, on trouve facilement des vendeurs de phở à tous les coins de rue et cela dès l’aube.

3. Rouleau de printemps

Le rouleau de printemps vietnamien se mange froid, en entrée ou à l’apéritif. Il est composé d’une galette de riz, enroulée le plus souvent autour d’une feuille de salade, de menthe, de quelques pousses de soja et de vermicelles de riz. On choisit de le déguster au poulet, au porc, au bœuf ou aux crevettes, le tout accompagné de sauce nuoc-mâm. À l’origine, les Vietnamiens le mangeaient lors de la fête du Têt, le nouvel an vietnamien, qui célèbre l’arrivée du printemps.

4. Nem ran (rouleau de printemps frit)

Le nem rán est un mets festif traditionnel du Viêt Nam. Il existe trois variantes traditionnelles de nems, selon la farce utilisée : porc, poulet, ou mélange de crustacés (crabe et crevettes). Les ingrédients sont mélangés et assaisonnés avec du sel et du poivre. Les galettes sont ensuite humidifiées en les passant rapidement dans un récipient d’eau chaude. Une cuillerée de farce hachée est déposée près du bord de la galette de riz, puis les coins latéraux sont repliés, et le nem est roulé. Il est ensuite frit dans de l’huile chaude. Les nems sont généralement servis dans des larges feuilles de salade verte dans lesquelles on les enroule. La sauce pour nems est un mélange de nước mắm (sauce de poisson), de moitié d’eau, de sucre, de vinaigre de vin blanc et de citron. L’ajout d’ail en morceaux ou pilé, de gingembre, de lanières de carotte ou de piment ciselé est facultatif.

5. Bánh mì

Le Bánh Mi est la version Vietnamienne du sandwich classique que nous connaissons tous. Il se compose le plus souvent d’une petite baguette coupée en deux et garnie de viande, de carottes, de radis blanc au vinaigre râpées et de concombres frais, accompagnés de mayonnaise et de coriandre. Ce sandwich vietnamien existe en plusieurs versions, cependant la plus classique est faite à base de tranches de viande, de pâté et de fromage à tartiner.

6. Bánh xèo

Le bánh xèo est un plat vietnamien, à l’origine du Centre et du Sud du pays. Il est réalisé comme une crêpe faite à base de farine de riz et de curcuma, pliée en deux et garnie avec de la viande de porc en tranche ou hachée, des crevettes, des graines et des germes de soja. Le bánh xèo se mange avec des feuilles de moutarde ou des feuilles de salade ainsi que différents herbes aromatiques et de la sauce de poisson à la manière d’un rouleau de printemps. Grâce à la présence de curcuma, le bánh xèo possède une couleur jaune vive.

7. Bánh cuốn

Ou gâteau enroulé en français. Le bánh cuốn de Hanoi, est enroulé avec du hachis mélangé de porc cuit, de champignons oreille de Judas, d’ail et d’échalotes cuits, de sucre et de poivre ; il est ensuite tranché en trois ou quatre morceaux. Ordinairement, on met six morceaux de bánh cuốn dans une assiette et on décore avec du persil, des feuilles de menthe et une pincée d’échalotes frites. Ce plat est accompagné d’une sauce indispensable, la sauce de poisson. Très populaires dans le nord du pays, où chaque village à sa propre recette, ils sont vendus dans la rue et se dégustent souvent au petit-déjeuner. Le bánh cuốn est également un plat typique des jours de changement de lune.

8. Cha ca

Considéré comme « l’un des 100 plats qu’il faut avoir goûtés dans sa vie », le chả cá dont la marque la plus connue est Chả cá Lã Vọng à Hanoi, est une spécialité à base de poisson frit. le poisson est mariné avec un mélange de poudre de curcuma, d’ail, de galanga, de sel, de sucre et de nước mắm pendant environ une heure. Ensuite, le poisson est grillé grossièrement puis frit. Les convives peuvent goûter le chả cá avec vermicelles de riz, aneth, herbes aromatiques, mắm tôm, cacahuètes grillées, …

9. Bun bo Huê

Le bún bò Huê est une spécialité de la région de Huê, qui est souvent pimentée, sur une base de vermicelle de riz (bún), de bœuf () et de différentes épices.

Huế est une ville du centre du Vietnam dont le style culinaire est associé à celui de l’ancienne cour royale. Ce plat est apprécié pour son équilibre entre l’épicé, l’acide, le salé et le sucré. Le parfum qui prédomine est celui de la citronnelle. Comparé au phở et au bún riêu, les vermicelles sont plus épais et cylindriques. Le bún bò est généralement garni de tranches fines de jarret de bœuf, de morceaux de queue de bœuf, et de pieds de cochon. Il peut aussi contenir des cubes de sang de porc coagulé dont la couleur est entre le marron et le rouge foncé et dont la texture ressemble au tofu ferme.  

En savoir plus: 5 spécialités à Hue

10. Chuoi nep nuong

Chuoi nep nuong est un dessert préféré des vietnamiens, à l’origine du Sud du pays. La banane couverte d’une mixte de riz gluant et du lait de cocotier, enveloppée ensuite dans les feuilles de bananier est posée sur un barbecue de charbon de bois. On en mange avec du lait de cocotier et un peu de cacahouète émincée. Cette combinaison étrange est aimée par tout, et a même gagné le prix « Le street-food le plus préféré » pendant le Congrès des Street-foods du monde, organisé à Singapour en fin Mai 2013.

RECHERCHE

Sur la route de découverte avec les enfants et adolescents.