fr +84 (0)24 37 48 08 41 / +84 (0)9 88 72 43 68 [email protected] RAPPEL gratuit
+84 (0)24 37 48 08 41 / +84 (0)9 88 72 43 68 [email protected] RAPPEL gratuit
fr

Sa Pa, le Bourg dans les nuages

Situé au Nord – Ouest du Vietnam, le bourg Sa Pa se trouve à une altitude de 1600m par rapport au niveau de la mer, à 38km de la ville Lao Cai et à 376km de la capitale Hanoi. Pour aller à Sa Pa, vous pourriez emprunter l’autoroute reliant ce bourg à la ville Lao Cai, ou vous passer par l’autoroute 4D qui débute de la commune Binh Lu du district Cam Duong de la province Lai Chau. La plupart des habitants à Sa Pa sont des ethnies minoritaires, mais ceux qui vivent dans le bourg sont essentiellement des Kinh exerçant les activités rizicoles et touristiques.
Se trouvant dans les hautes montagnes, Sa Pa n’a pas le climat tropical mais se dote d’un climat doux pendant toute l’année. Ce qui est impressionnant, ce sont les jours d’été qui présentent toutes les quatre saisons typiques au Nord du Vietnam en une seule journée : le printemps au matin, l’été à midi, l’automne dans l’après-midi et l’hiver pendant la nuit. La température annuelle à Sa Pa est de 15°C. Même en été, le soleil n’est pas violent, la température varie entre 13°C – 15°C pendant la nuit et entre 20°C – 25°C pendant la journée. En hiver, le bourg se plonge dans les brumes, la température peut baisser à 0°C, avec les neiges parfois.

Quelques traits historiques

Sa Pa en 1916
Le marché à Sa Pa au début du 20e siècle
En 1897, les autorités coloniales ont décidé de mener une étude sur les ethnies minoritaires vivant dans les hautes montagnes. Les premières missions sont ainsi venues à la province Lao Cai en 1898.
En hiver 1903, en faisant les mesures au service de l’établissement d’une carte géographique, les explorateurs ont découvert les paysages merveilleux à Sa Pa. En 1905, en collectant les données climatiques, géographiques, … de cette région, les Français ont considéré Sa Pa comme un lieu de repos, et les premières constructions commençaient. En 1920, la ligne de fer reliant Hanoi et Lao Cai a été accomplie, Sa Pa devenait une sorte de capitale en été du Tonkin. Près de 300 villas ont été ainsi construites dans ce bourg.
Après avoir été gravement détruit pendant la guerre, depuis les années 1990, Sa Pa a connu une restructuration rapide, pour devenir le lieu de repos de millions de touristes à l’heure actuelle.

Sa Pa – l’histoire d’un nom

Sapa est dérivé du nom chinois qui signifie «dune de sable» en raison de la présence d’une dune de sable où se tenait le marché des populations locales.
Du mot Sa Pả en langue localeles Occidentaux ont du mal à prononcer et Sa Pả devient donc Chapa étant donné que le S en langue locale se dit Ch. Plus tard, ce mot est écrit Sa pa comme aujourd’hui.

Les ethnies à Sa Pa

À Sa Pa, en dehors des Kinh, vous rencontrerez beaucoup d’ethnies minoritaires, notamment les H’Mông, Dao Rouge, Tay, Giay, Xa Pho, qui maintiennent jusqu’à ce jour les fêtes culturelles très typiques. Les fêtes les plus impressionnantes sont organisées autour du « Tet » (Nouvel An lunaire) des Kinh.
– La fête roong poc des Gia yen Janvier lunaire.Il s’agit d’une descente des habitants dans les champs, afin de demander aux Dieux une bonne année avec des récoltes prospères.
– Les fêtes Sai San et Gau Tao des H’Mong : ces fêtes sont organisées sur les grands terrains, pour remercier le Dieu qui a soigné les malades et aidé les familles à avoir des enfants, notamment les garçons. Les habitants dansent, chantent ou participent aux jeux à ciel ouvert dans une ambiance vraiment animée. Ces fêtes se passent également au mois de Janvier lunaire.
 La fête Tet Nhay des Dao : Les danses, les festivals pour remercier les Dieux et les ancêtres. Cette fête se passe au mois de Décembre lunaire.
– Les marchés à Sa Pa sont organisés chaque semaine, du Samedi au Dimanche. Ils sont très attractifs pour les touristes, qui peuvent y assister à une tradition des H’Mong et des Dao Rouges qui cherchent leur mari ou femme en chantant ou en dansant au sons de musiques folkloriques.

Les sites à visiter à Sa Pa :

  • Thac Bac (Cascade d’Argent) où l’eau se déverse d’une hauteur de 200m.
  • Le pont May (Nuages), un prestige historique des ethnies minoritaires.
  • Cong Troi (la porte du Ciel), le point le plus haut d’où vous pouvez contempler le mont Phansipan.
  • La forêt de bambous.
  • La grotte Ta Phin.
  • La vallée Muong Hoa où il y a 196 anciens blocs de pierres sculptées en nombreuses formes étranges, le prestige des résidents il y a des milliers d’années auparavant que les archéologues ont encore du mal à déchiffrer. Ce champ a été classé à la liste des monuments nationaux du Vietnam.
  • Ham Rong (la mâchoire du dragon) où s’épanouissent plusieurs fleurs, notamment les orchidées rares et précieuses.
  • Les rizières en terrasse, qui ont été nommées une des 30 plus belles destinations dans le monde. Les rizières de Sa pa sont le chef-d’œuvre des travaux des habitants de la vallée que tous les visiteurs saluent chapeau bas et admirent, bouche bée… Ces rizières, se succédant les unes des autres du pied jusqu’au sommet des montagnes couvertes de nuages blancs, sont comparées à l’image d’une échelle géante liant le ciel et la terre. C’est une destination spécialement attirante à Sa pa.

RECHERCHE

Sur la route de découverte avec les enfants et adolescents.