fr +84 (0)24 37 48 08 41 / +84 (0)9 88 72 43 68 [email protected] RAPPEL gratuit
+84 (0)24 37 48 08 41 / +84 (0)9 88 72 43 68 [email protected] RAPPEL gratuit
fr

Spécialités de la région montagneuse au Nord-Ouest (Partie 1)

Les provinces du nord-ouest du Vietnam ne sont pas seulement réputées pour les champs en terrasses les plus beaux du monde, mais également pour leurs innombrables plats délicieux que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

1.Thang co

Thang co est la nourriture traditionnelle de l’ethnie de H’Mong. Plus tard, le Thang co a été introduit dans les ethnies de Kinh, Dao et Tay. Pour préparer cette spécialité, on cuit des organes, des os et des entrailles du cheval (ou vache, chèvre, cochon) avec dizaine d’épices spécifiques comme cardamome, cannelle, lilas, schénanthe, gingembre…  Tous se sont bouillis dans quelques heures. On peut ajouter dans le Thang co des légumes. Ce plat est généralement préparé dans les jours de fête, de fête de la protection de la forêt,  dans les réunions de village, de familles ou directement dans le marché.

2. Thit gac bep

On utilise de la viande de buffle ou de cochon pour faire thit gac bep. C’est un plat typique de Dien Bien réalisé par des personnes ethniques d’ici. Pour faire de la viande de buffle délicieuse, les gens doivent soigneusement filtrer les veines, trancher selon le long du grain, puis mariner avec un mélange d’épices comprenant de la citronnelle, du gingembre, de l’ail, du piment séché haché, mac khen,…  puis laisser reposer pendant 2-3 heures, puis on met des viandes sur les brochettes et les sèche au charbon de bois, les tient éloignés pour que la viande soit cuite lentement.

La viande est séchée jusqu’à ce qu’elle soit bien cuite pour ne pas perdre sa douceur. Avant de manger, les gens recuit la viande par vapeur souvent en 30 minutes environ. La douceur de la viande de buffle est riche en épices, créant un attrait pour les spécialités des montagnes.

3. Pa pinh top

Pa pinh top (poisson grillé) est un plat assez difficile à faire, souvent utilisé dans les repas lorsque les familles ont de précieux invités. Les gens choisissent de cuisiner entièrement des carpes fraîches. Après avoir mariné un peu de sel et de piment séché pour désodoriser le poisson, on utilise des épices et des légumes aromatiques comme gingembre, ail, citronnelle, oignon, herbes aromatiques, piment séché haché…, mélangés et placés uniformément dessus, puis fourrés dans le ventre du poisson.

Les Thaïs plient le poisson à l’horizontale, le serrent dans le gril ou des brochettes en bambou frais et le grille sur les charbons en bois. Lorsque le poisson est cuit, les épices marinées dans le ventre du poisson sera imprégné, ce qui aidera le plat à dégager un arôme attrayant.

4. Xoi ngu sac (riz gluant irisé)

Le xoi ngu sac ou bien riz gluant aux cinq couleurs est un plat populaire pendant les fêtes du peuple du Nord-Ouest, en particulier des Thaïs à Yen Bai. Selon les besoins, on peut créer plus ou moins de couleurs. Vous pouvez voir les couleurs communes des plats de riz gluants de cinq couleurs telles que le blanc, le noir, le violet, le jaune, le vert. L’ingéniosité des ethnies est d’utiliser des matériaux naturels pour teindre le riz gluant.

5. Com lam

Le com lam est un type de riz fabriqué à partir de riz gluant et de certains autres ingrédients, qui est incorporé dans les pipes en bambou et grillé sur le feu. Le riz est typique des groupes ethniques du nord-ouest et du nord-est du Vietnam, des hauts plateaux centraux et de certains groupes ethniques du Laos, de la Thaïlande, du Cambodge, du Myanmar et de la Chine.

Le riz est servi avec du poulet ou du porc grillé (ces viandes sont également grillées dans des pipes en bambou). Cependant, le riz est le meilleur lorsqu’il est consommé avec du muoi vung (sel et sésame).

À voir aussi: Bánh chưng et bánh dày – symboles traditionnels de la cuisine vietnamienne

RECHERCHE

Sur la route de découverte avec les enfants et adolescents.